Titre constitutif de la propriété horizontale

Le titre constitutif de la propriété horizontale est l'acte notarié qui a institué le bâtiment en propriété horizontale, c'est-à-dire qui l'a divisé en fractions autonomes en unités indépendantes et en parties communes.

Dans le titre constitutif, les parties du bâtiment correspondant aux différentes fractions seront précisées, afin qu'elles soient dûment individualisées, et la valeur relative de chaque fraction, exprimée en pourcentage ou en pourcentage, de la valeur totale du bâtiment sera fixée.

Ce document nous donne des informations très importantes, telles que:

  • Composition de chaque appartement ("fraction autonome");
  • Valeur relative de chaque fraction par rapport à la valeur totale du bâtiment, soit en pourcentage, soit en pourcentage. Cette indication est très importante pour pouvoir calculer combien chaque propriétaire doit payer pour les dépenses communes, comme on le verra plus loin;
  • Fin de chaque fraction (logement, commerce, industrie, etc.) ou partie commune.

Le titre constitutif peut également mentionner d'autres éléments tels que:

  • Règlement sur la copropriété , composé de plusieurs règles sur l'utilisation et la conservation des parties communes du bâtiment et des fractions;
  • Disposition prévoyant le recours à un engagement d'arbitrage pour résoudre les litiges entre copropriétaires ou entre direction et un ou plusieurs copropriétaires, en remplacement du recours aux juridictions judiciaires.

Le titre constitutif peut-il être modifié?

Les éléments du titre constitutif - à savoir en ce qui concerne la composition et la valeur relative de chaque fraction ainsi que la finalité à laquelle ils sont destinés - ne peuvent être modifiés que si tous les locataires acceptent de procéder à ce changement.

Si à l'assemblée des copropriétaires tous ne sont pas présents ou représentés, une résolution peut encore être prise à l'unanimité si tous ceux qui y assistent, et qui représentent au moins les deux tiers des voix, votent pour et les autres sont notifiés, dans un délai de trente jours, par lettre recommandée avec accusé de réception.

Les propriétaires absents ont quatre-vingt-dix jours, après réception de la lettre, pour notifier par écrit à l'assemblée leur consentement ou leur désaccord.

S'ils ne répondent pas, il faut comprendre qu'ils approuvent les délibérations communiquées. En d'autres termes, il suffit pour un copropriétaire de ne pas convenir que le changement de titre n'est pas possible, c'est-à-dire que personne ne peut changer:

  • La composition de sa fraction;
  • La valeur relative de la fraction par rapport à la valeur totale du bâtiment;
  • Le but auquel la fraction est destinée;

si une décision unanime n'est pas obtenue lors de l'assemblée des copropriétaires.

La modification du titre ne peut se faire que par acte public, accordé par tous les locataires ou uniquement par l'administrateur représentant la copropriété, et, à cet effet, doit présenter au notaire le procès-verbal de la réunion où la modification a été décidée à l'unanimité.

Comment obtenir le titre constitutif?

Rendez-vous simplement au bureau d'enregistrement immobilier dans la zone du bâtiment et demandez un certificat.

Source: Guide des condominiums

Mis à jour le: 
16. août 2019
 
500 lectures

Suivez-moi sur les réseaux sociaux